podcasts radio dioPODCASTS dio en direct .m3uSHOUTCAST itunes
ITUNES
pop up
POP-UP
LE DIRECT !
  • En ce moment sur RADIO DIO :

    PAPILLON** - ?

    Le Progrès – Radio Dio fête ses 30 ans, « mais elle ne date pas de 1981 mais de 1979… »

    Radio Dio fête ses 30 ans, « mais elle ne date pas de 1981 mais de 1979… »

    Gérard Girard, la plus ancienne voix à l’antenne sur 89.5, est un brin nostalgique

    Avec plus de 800 émissions à son actif, Gérard Girard  est l’une des plus ancienne voix de Radio Dio /Philippe Vacher

    Avec plus de 800 émissions à son actif, Gérard Girard est l’une des plus ancienne voix de Radio Dio /Philippe Vacher

    >> Radio Dio fête ses 30 ans ce soir au Fil. Son slogan des débuts, « libre, sauvage, et impertinente » n’est-il pas aujourd’hui galvaudé ?

    « Non, chaque animateur est toujours totalement libre à l’antenne. À deux exceptions près : pas de prosélytisme, ni de propos racistes sur nos ondes. Chaque animateur signe une charte où il s’engage sur ces deux points.

    Sauvage et libre, Dio également toujours. Les auditeurs peuvent y attendre des choses que l’on n’entend pas ailleurs : c’est d’ailleurs aussi pour cela que l’on dit que l’on est la radio qui donne la parole aux sans voix. On la donne par exemple toujours aux familles de détenus, dans La clef des ondes, l’une des plus vieilles émissions de Radio Dio.

    Les morceaux musicaux que l’on diffuse on ne les entend pas non plus sur les autres ondes. »

    >> La passion, elle aussi, demeure ?

    Il y a encore des gens passionnés sur nos ondes. D’ailleurs parmi les 60 voix qui se succèdent à l’antenne, 80 % sont des bénévoles. Mais je dois reconnaître qu’il y a en a de moins en moins. À une époque quand j’étais chargé des programmes, j’étais obligé de dire non à certains projets. Pas parce qu’ils étaient mauvais, mais parce que la grille était totalement pleine. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. La magie est un peu retombée.

    Mais c’est vrai que faire de la radio libre en 1981, c’était formidable. À l’époque, quand on parlait de radio, les yeux des gens s’allumaient. Aujourd’hui, ça s’est banalisé : la bande FM est saturée. Pour preuve : il faut attendre 7 à 10 ans pour avoir une fréquence. D’ailleurs, les problèmes financiers que nous avons rencontrés en 2007-2008 n’y sont pas totalement étrangers : couler Dio aurait permis de s’approprier la fréquence. »

    >> Le studio vient de déménager dans une école de Beaulieu, mais Radio Dio a démarré dans un petit appartement rue de l’Éternité…

    « À l’époque j’étais animateur sur une autre radio libre, SWK, mais je connaissais des gens de Radio Dio. Quand, je les ai rejoints en 1991, on était à la jointure entre le vinyle et le CD. Et à Dio, il n’y avait qu’une cinquantaine de vinyles. Alors chacun en apportait de chez soi pour faire les émissions.

    Mais si je n’ai pas connu les débuts officiels de Radio Dio, j’ai connu les débuts officieux. Car Radio Dio ne date pas de 1981 mais de 1979. C’était dans l’arrière-salle de l’Antibroge, une librairie dans un restaurant associatif, rue Etienne-Mimard à Saint-Etienne. À l’époque, c’était une radio libertaire, un vrai contre pouvoir. »

    Propos recueillispar Véronique Miot

    Fais tourner !Email this to someonePrint this pageShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

    Laisser un commentaire

    CONTACTS

    • Antenne : 04 77 25 05 94
    • Bureaux : 09 53 05 08 95
    • Programmation : prog {at} radiodio.org
    • Rédaction : redac {at} radiodio.org
    • Général : contact {at} radiodio.org
    • Web : web {at} radiodio.org
    • Technique : technique {at} radiodio.org

    NOUS SUIVRE